Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Luc du 54

La photographie en HDR

14 Octobre 2011 , Rédigé par Jean-Luc du 54 Publié dans #Art numérique

HDR

(High Dynamic Range)

La technologie HDR nécessite une aide logicielle qui peut être fournie par les logiciels

suivant (liste non exhaustive)

·

Photomatix

·

Paint Shop Pro 12 X

Intérêt de la photo HDR

Le principal intérêt de cette technologie est d’obtenir des images d’un rendu plus naturel

et plus ressemblant à la réalité perçue par notre oeil, au lieu d’images grises et souvent

plates.

Présentation

Les scènes très contrasté sont toujours difficile à transcrire en photographie. L’écart entre

la zone sombre et la zone la plus éclairée de l’image est souvent insuffisant pour mettre

en valeur le contraste réellement aperçu par notre oeil, lors de la prise de vue. Ce constat

est du à une plus grande souplesse de notre oeil et de notre cerveau à analyser les densités

de lumière que celle du capteur et de l’ordinateur de notre appareil photo et surtout à

l’écran et à l’imprimante qui fait l’intermédiaire entre l’image réellement enregistrée et

notre oeil.

Comment faire ?

Pour réaliser correctement cette opération, il nous faudra réaliser plusieurs clichés.

Ces images doivent être rigoureusement cadrées de la même façon mais être réalisée avec

des réglages d’exposition différents. Plus le nombre d’images utilisées par cette méthode

sera élevé, meilleur sera le rendu de l’image finale recomposée.

Il est facilement possible de réaliser cette série d’image par la fonction « bracketing » de

votre appareil photographique. Cette fonction une série de trois images. Cette série de

prise de vue doit, si possible, être réalisée avec un écart de 0,7 diaphragme entre chaque

cliché ce qui donne :

·

1er
cliché : image exposée normalement

·

2ème
cliché : image sous exposée de 0,7 diaphragme

·

3ème
cliché : image sur exposée de 0,7 diaphragme

Explications

La dynamique du sujet est l’écart qui sépare les basses et les hautes lumières. L’astuce

consiste à enregistrer successivement plusieurs images à différentes expositions afin

d’enregistrer correctement, sur les différentes images obtenues les hautes, les basses et les

moyennes lumières.

Plus vous aurez d’images intermédiaires, plus grandes seront vos chances d’obtenir la

bonne exposition pour tous les éléments composant votre image.

Réalisation :

D’abord, il faut s’assurer que toutes les images composant votre « bracketing » soient

identiques sur le plan cadrage. Pour cela, il est possible, dans le cas d’appareil ayant des

temps de réaction très court, de faire les clichées à main levée en utilisant la fonction

« bracketing auto de 0,7 diaphragme » de votre appareil (voir la notice de votre appareil).

Plus rapide sera la prises des vues, moins grand sera le risque d’avoir un effet de bougé.

Sinon il suffit de mettre l’appareil sur un pied, faire l’image de référence puis de faire

varier l’exposition au dessus et au dessous de cette valeur en utilisant le bouton de

correction d’exposition souvent noté +/-. Ou de faire ces manipulations en utilisant le

mode manuel de votre APN.

Si vous avez fait varier le diaphragme d’une valeur de 0,3 en dessous et au dessus de la

valeur de référence, ceci jusqu’à +/- 2 diaphragmes ; vous disposez alors de 13 clichés.

Choisissez parmi ces 13 clichés ceux qui offrent le meilleur rendu pour chaque objet que

vous souhaitez mettre en valeur (ciel, paysage, arbre, personnage …)

Ces clichés sélectionnés sont insérés dans votre logiciel traitant la HDR

Personnellement, je travaille sous Paint Shop Pro car c’est aussi un logiciel de traitement

de photo que je trouve puissant, complet et surtout très convivial. Un autre atout de ce

logiciel est son prix (environ 70€) et sa compatibilité avec la grande majorité des formats

RAW actuels.

Le logiciel me propose dans un premier temps d’aligner les clichés (ce qu’il faut faire)

Puis Paint il me propose deux curseurs pour obtenir le rendu désiré :

Luminosité

Clarifier

Choisissez le rendu final, vous verrez c’est surprenant.

Pour les amateur de Noir et Blanc (directement à la prise de vue), il est bien sûr possible

de travailler à « l’ancienne » en utilisant des filtres de couleurs jaune, vert, orange,

rouge… pour créer ses images HDR au lieu de faire varier la valeur du diaphragme. Pour

le traitement final, la méthode reste identique.

Par l’exemple

  Image normale

 

 

 

  NB1

 

  

Image sous-exposée

NB2

 

Image surexposée

NB3

 

Image HDR

nn3

 

A vous de jouer !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Antoine 29/02/2012 13:22


Bonjour je suis passionnée de photographie et j'imprime régulièrement mes photo et les rendu est parfois moyen, j'avoue que ta technique pourrait aider à améliorer la qualité originelle de mes
shots. Merci !

angeledesign 18/10/2011 09:03



Très intéressant Jean-Luc. Tu devrais nous faire un tuto un peu plus explicatif pour des novices comme moi dans le domaine de la photo.


J'utilise paint shop pro tous les jours mais j'avoue que là j'aimerai en savoir plus.


Le résultat est là ! Bravo à toi.



chantal11 15/10/2011 20:29



Bonsoir Jean-Luc, alors là pour moi c'est trop compliqué  mais j'avoue que c'est intéressant .


Bon dimanche


chatou



mimi 15/10/2011 00:39



Coucou,


Comment arrives-tu à faire 13 images!!! je ne comprends pas trop.


Bises, à+.



Cephalantera 14/10/2011 17:34



Bonsoir Jean-Luc


Ca à l'air pas mal du tout, il faudrait que j'essaye cela. Mais pour le moment je n'ai pas trop le temps alors je le garde sous le coude. J'espère que tu vas bien et que tu fais toujours de la
photo quand tu as le temps. Je te souhaite un bon WE et je t'envoie un peu de soleil.


A bientôt mon ami


Pierre-Denis