Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Luc du 54

Varangéville

20 Mai 2010 , Rédigé par Jean-Luc du 54 Publié dans #Nature

epipactis-rouge02.jpgSites d’orchidées sauvages à Varangéville en Meurthe et Moselle (54)

 

 

Varangéville est une petite ville de Meurthe et Moselle (54).Ce bourg de 4100 habitants environ est chargé d’histoire avec son prieuré et son église du 13ème (consacré à St Gorgon). Varangéville vit paisiblement à l’ombre de la grande basilique de sa voisine « Saint Nicolas de Port ».

Cette commune est aussi chargé d’un passé industriel. En effet sur la partie Ouest de son territoire réside une des dernières mines de sel - saline encore en activité en Europe. Il y a un siècle environ une autre industrie, elle aussi basée sur la chimie du sel, occupait la partie « EST » de la bourgade. C’était une soudière (fabrication de carbonate de Soude qui est utilisé essentiellement par les lessiviers et les verriers). Les vestiges de cette industrie furent détruits dans les années 90. Seul subsiste aujourd’hui une sorte de terril blanc (une digue comme on l’appelle ce genre d’édifice dans le secteur) ou on été entreposé les résidus de cette industrie. Je vous rassure tout de suite, rien de bien toxique, bien au contraire puisque qu’il s’agit de produits « presque » naturels comme du gypse et du calcaire qui sont courant dans la région et de quelques autres impuretés contenues dans le sel extrait du sous sol local.

Il y a d’ailleurs deux « digues » (terrils) sur le territoire de Varangéville. L’autre appartient à la mine de sel et saline des « salins de l’Est et du midi » qui est encore en activité.

Ce sont sur ces deux endroits « artificiels » que ce sont implantées nos belles orchidées ! Lentement, au fil des ans, la nature y a repris ses droits et a colonisé ces sites. La végétation se compose de chênes, de bouleaux, de quelques arbustes et autres conifères. Ils ont colonisé les lieux créant un endroit assez lumineux et ombragé à la fois, idéal pour les orchidées qui affectionnent les pelouses calcaires si fréquentes dans la région. Ces bosquets sont peu touffus. Les arbres qui y vivent sont tous de petites tailles. Ce phénomène est certainement lié à l’aridité du milieu et à un manque de diversité des nutriments contenus dans le sol.

listere05

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article